1

Application #iPad: Build-A-Body

PrintFriendly and PDF

[ A+ ] /[ A- ]

Il y a plus d’un an, j’avais téléchargé (et écrit un article sur Ecole numérique) une application qui s’appelle Build-A-Body et qui ne proposait que le système digestif à construire. Mais la société derrière Build-A-Body, Spongelab, avait créé une communauté de partage de ressources et de création d’applications web pour les passionnés de sciences, plus spécifiquement pour les professeurs. Build-A-Body s’est mis à jour un jour et j’ai pu avoir pratiquement tous les systèmes sauf le reproductif. Aujourd’hui, je vous en parle parce qu’il serait dommage de passer à côté de l’application et du site web en général.

buildabody Dans Build-A-Body, connu sous le nom Bâtis-un-Bonhomme dans sa version en ligne française, vous remettez à leur place les organes, les os, etc.. dans un mannequin tout blanc. Le tout est chronométré, vous ouvrant la porte à un classement sur Spongelab. L’animation est fluide, la présentation est sobre mais…

Build-A-Body

Build-A-Body

 

Mais voilà, l’application iPad est malheureusement en anglais. Donc, j’ai eu du mal à comprendre que « fibula » était le péroné. Il a fallu regarder la définition (en anglais toujours) fournie pour placer correctement l’os. De plus, le mannequin n’apparaît pas entier sur l’écran, vous perdez donc du temps à descendre pour placer tout ce qui est situé dans vos membres inférieurs. Et encore, si vous devez mettre un petit organe derrière un plus gros, ce dernier ne devient pas transparent, c’est à vous de vous débrouiller pour le placer pile-poil où il faut. Car le jeu n’accepte pas d’approximation. Je plaçais la clavicule au bon endroit mais le jeu ne l’acceptait pas… du moins pour le côté gauche. Car le côté droit n’a pas eu ce problème… Et ma clavicule gauche d’être placée là où je voulais la mettre moi-même.

Fibula.... aka le péroné

Fibula…. aka le péroné

Néanmoins, affranchissons-nous de l’application et parlons un peu de Spongelab. Ce site permet non seulement de récupérer les ressources des autres ou de l’équipe elle-même (comme Bâtis-une-Cellule par exemple) mais vous pouvez créer vous-même vos applications et vos leçons. Vous pouvez également insérer vos étudiants!

Spongelab

Spongelab

Ce que je reproche à Spongelab, ce n’est pas le fait qu’il soit en anglais mais plutôt l’apparence un peu bordélique de son site. Par exemple, j’ai toujours trouvé leur liste de ressources très confuse au niveau information. Certes, aujourd’hui, cela s’est amélioré par rapport à mes souvenirs de 2012. Je trouve aussi qu’il est parfois compliqué de comprendre comment fonctionne certaines parties du site. Néanmoins, Spongelab existe et propose des activités qui sont ludiques. Certains jeux comporte des « case studies » avec des questions ayant comme réponse un organe à replacer.

Parfois confus (mais oooh du français)

Parfois confus (mais oooh du français)

L’utilisation du site est gratuite dans son ensemble mais il existe un système de crédits qui permet d’ouvrir de nouvelles fonctionnalités: plus vous vous investissez, plus vous montez de niveaux, plus de possibilités vous pourrez découvrir.

Ma conclusion est: faites-un tour sur Spongelab si vous êtes professeur de sciences et si vous comprenez l’anglais. Sinon, pour les autres, vous pouvez vous amuser avec Build-A-Body.

qrcode_buildabody

Vous avez trouvé l'article intéressant? Partagez-le!

Vinciane

Conseillère pédagogique et développeuse PHP, passionnée de nouvelles technologies, de l'histoire (particulièrement l'Antiquité et la Second Guerre Mondiale) et des jeux vidéo, j'aime écrire, tester et partager.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × un =