0

Application #iPad et #Android: Le Musée d’Orsay

PrintFriendly and PDF

[ A+ ] /[ A- ]

Il y a des mois que je traîne cette application pour en faire un article mais je n’avais pas trop envie d’insérer des images venant d’un iPad que j’aurai dû modifier. En effet, ce que je voyais était en format iPhone. Et aujourd’hui, cela n’a pas changé, à part le fait que j’ai pointé sur le x2 en bas de mon écran pour agrandir. De plus, il est temps de faire un peu de place aussi sur la tablette.

orsay

Le Musée d’Orsay ne révolutionne pas le monde des applications muséales: il suit le moule quasi logique: agenda – collections – renseignements pratiques. Il y a juste un onglet peu banal qui est intitulé « Vidéos »… Mais cette section est quasi vide. En fin de compte, elle ne sert qu’à mettre en avant des bandes-annonces et non quelque chose de plus explicatif ou de plus amusant.

Une section vidéos bien vide

Une section vidéos bien vide

Comme les événements sont mis à jour, je suppose que l’application est connectée au site web, ce qui est à la fois un plus et un moins. Si ainsi, il n’y a pas de mise à jour manuelle à faire, il n’en reste pas moins que sans Internet, vous ne pourrez pas synchroniser les données. Un autre point positif est la possibilité de passer d’une vue calendrier à une vue liste et vice-versa. Il est rare de proposer ces deux modes de lecture.

Vue liste

Vue liste

 

Vue calendrier

Vue calendrier

De plus, vous avez une option « Alerte » dont j’ai eu du mal à cerner à première vue l’utilité. Mais en voyant les options avant le de ébut et la fin de l’événement, j’ai compris que c’était un rappel d’ouverture ou de fermeture… La confusion initiale venait des propositions de temps (5 minutes par exemple) et du fait que je n’avais pas capté que le Musée organisait des soirées uniques. Enfin, vous pouvez partager les événements sur les réseaux sociaux.

Alerte

Alerte

La section Collections propose un choix d’oeuvres, avec des explications fournies et des images de détails. Et malgré la facilité d’utilisation de l’application, j’ai failli louper le texte de description. En effet, rien ne m’indiquait que je pouvais descendre mon doigt. Mais pour le reste, je dois avouer qu’il n’y a rien à reprocher: les images sont de bonne qualité, même en agrandi, les détails intéressants, etc..

Photo 20-02-14 15 53 59

Oeuvre

Par contre, il existe un autre point négatif à souligner. Les applications ont tendance à adapter la vue en fonction de l’orientation paysage ou portrait de la tablette. Ici, le Musée d’Orsay vous force à rester en mode portrait (qui est le format de lecture auquel on est habitué).

Je suis forcée à rester en mode portrait...

Je suis forcée à rester en mode portrait…

Au final, l’application, sobre au niveau de l’interface, reste de bonne qualité, surtout grâce à sa fonction alerte originale et sa vue calendrier. Les images sont aussi nettes, tant les détails que les vues d’ensemble, les textes sont bien écrits. Les points négatifs sont surtout cette obligation de rester en mode portrait et la section vidéos qui n’apporte rien tant elle est vide et semble s’orienter vers un catalogue de bande-annonces.

Android

Android

 

iOS

iOS

Vous avez trouvé l'article intéressant? Partagez-le!

Vinciane

Conseillère pédagogique et développeuse PHP, passionnée de nouvelles technologies, de l'histoire (particulièrement l'Antiquité et la Second Guerre Mondiale) et des jeux vidéo, j'aime écrire, tester et partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − neuf =