1

MOOC Découper le temps: Les périodes de l’histoire

PrintFriendly and PDF

[ A+ ] /[ A- ]

J’ai suivi deux MOOC historiques: l’un portait sur Verdun et l’autre sur le découpage du temps en fonction des époques. L’un s’intéresse à la bataille de Verdun en 1916 ainsi qu’à ses répercussions, l’autre sur la manière dont on a déterminé les périodes et les points caractéristiques de celles-ci.

Je vais donc vous parler ici de celui de Paris-Sorbonne I, sur le découpage du temps.

Découper le temps : les périodes de l’histoire

histoire

Chaque semaine est consacrée à chaque période. En guise d’introduction, une bibliographie, une frise chronologique ainsi que les événements marquants permettent de mieux appréhender le sujet à venir. Un glossaire est également disponible. Chaque vidéo concerne une caractéristique de celle-ci (la féodalité au Moyen-Age ou le mouvement des Lumières pour les Temps Modernes). Chaque intervenant termine sa semaine par trois questions posées au suivant, assurant ainsi une transition, ce qui est assez original.

Les mondes anciens

La première semaine concernait les mondes anciens, avec le choix de s’intéresser à l’Antiquité gréco-romaine, particulièrement sur la République romaine. Sylvie Pittia, professeur d’histoire romaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, inaugurait donc le MOOC. Avant d’expliquer comment les Romains découpaient leur propre histoire, elle introduisait la notion de mondes anciens et de protohistoire. Elle a également parlé de la cité romaine en tant que telle. Enfin, la République était abordée, avec donc le découpage de l’histoire romaine par les Romains ainsi que la fin de ce système politique.

Vu qu’il s’agit de ma période préférée, je n’ai eu aucun problème à écouter les vidéos, d’autant plus que Sylvie Pittia avait un petit je ne sais quoi qui faisait qu’elle était très agréable à écouter.

Thèmes abordés

  • Que sont les mondes anciens ?
  • Pourquoi la protohistoire des uns est-elle l’histoire des autres ?
  • Quand et comment la cité romaine naît-elle ?
  • Quand commence la République romaine ?
  • Comment les anciens pensaient-ils les grandes dates de leur histoire ?
  • Quand la République romaine prend-elle fin ?

Le Moyen-Age n’existe pas!

La seconde semaine nous menait naturellement au Moyen-Age, avec Jean-Philippe Genet, Professeur émérite d’histoire médiévale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Si la question du Moyen-Age comme période historique ainsi que celle de sa fin sont posées, notre intervenant s’est également focalisé sur la civilisation médiévale et ses transformations profondes ainsi que sur le système féodal.

Jean-Philippe Genet était également assez accrocheur dans ses vidéos, simplement, je suis beaucoup moins versée dans le Moyen-Age et donc moins encline à être attentive.

Thèmes abordés

  • Le Moyen Âge est-il une période historique?
  • La « Renaissance » carolingienne
  • La révolution féodale
  • Le Moyen Âge: une civilisation médiévale ?
  • Le Moyen Âge n’est jamais fini ? (partie 1)
  • Le Moyen Âge n’est jamais fini ? (partie 2)
  • Mais tout a une fin

Les ruptures des temps modernes

Ensuite, il était temps de parler de la Renaissance mais aussi du phénomène des Lumières et de ses héritages. Jean-Marie Le Gall, Professeur d’histoire moderne, spécialiste de la Renaissance à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, nous invitait à réfléchir sur le concept de modernité ainsi que sur les crises et sur les révolutions ayant secoué cette période.

Malheureusement, j’ai trouvé que Jean-Marie Le Gall n’était pas aussi enthousiaste que les deux personnes l’ayant précédé. Le discours me semblait très monotone et de plus, le quizz qui a été concocté me semblait avoir été fait pour des étudiants en examen, qui devaient connaître leurs cours pour pouvoir répondre. En effet, entre la réponse qui n’apparaît que dans le glossaire et dans la vidéo pendant un très bref laps de temps, la question à laquelle il fallait lire entre les lignes sur le concept de l’homme moderne à l’époque et celle qui demandait à chercher dans deux chapitres différents, cela a montré soudainement un fossé entre les deux premières semaines et celle-ci. Il aurait été plus judicieux de synthétiser l’association des Lumières à certains concepts par exemple.

Thèmes abordés

  • L’époque moderne
  • La Renaissance en question
  • La Renaissance comme rupture moderne
  • L’âge classique : entre crises et révolutions
  • Les Lumières
  • Les révolutions, filles ou fin des Lumières?

L’invention des 19e siècles

Dominique Kalifa, Professeur d’histoire contemporaine, spécialiste du 19ème siècle à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, nous introduisait aux différents 19e siècles européens: celui de l’Angleterre avec la Reine Victoria mais aussi celui de l’émergence de deux courants artistiques forts (romantisme et modernité) sans oublier les changements économiques importants dus à la Révolution Industrielle et les transformations politiques. De plus, il nous expliquait aussi que ce siècle était conscient de lui-même, ce qui a entraîné la naissance des chrononymes (noms donnés à une période bien précise comme Hungry Forties ou Belle Epoque, bien que cette dernière appellation naît à la Seconde Guerre Mondiale).

Dominique Kalifa était intéressant à écouter car n’étant pas monotone et surtout, les capsules vidéos étaient plus courtes que les autres semaines. Néanmoins, j’ai une réserve sur l’une des questions du quizz, où encore une fois, une réponse se trouvait dans le glossaire – mais contrairement à la semaine précédente, avec les documents, on pouvait aisément deviner celle-ci.

Thèmes abordés

  • La conscience du siècle
  • La tyrannie du politique
  • Le 19ème siècle des cycles économiques
  • Un siècle culturel
  • La reine Victoria et le victorianisme
  • La profusion des chrononymes
  • Et la Belle époque?

Le 20ème siècle existe-t-il ?

Pascal Ory, Pascal Ory, Professeur d’histoire contemporaine spécialiste d’histoire culturelle du 20ème siècle à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne , clôturait le MOOC par le siècle dernier et proposait de le découvrir sous trois angles: l’angle politique (les guerres et les révolutions), l’angle économique (les croissances et les crises jusqu’à aujourd’hui) et l’angle culturel (le modernisme et le post-modernisme).

J’ai adoré la manière de présenter de Pascal Ory, qui est assez décontracté. Tout était clair. Néanmoins, on retombait dans des vidéos de 7-8 minutes.

Thèmes abordés

  • Espace fini, temps ouvert
  • Une périodisation par le politique : Guerre ?
  • Une périodisation par le politique : Révolution?
  • Une périodisation par l’économique : Croissance?
  • Une périodisation par l’économique : Crise?
  • Une périodisation par le culturel : Modernisme ?
  • Une périodisation par le culturel: Post-modernité?

Conclusion

Ce MOOC est très intéressant sur le principe: comment en fin de compte les hommes ont découpé le temps et pourquoi ce besoin. Il est simplement dommage que les vidéos sont longues et que par moments, on perd le fil rouge de ce qui est dit. Je le trouve moins accessible au grand public, peut-être parce qu’il y a des informations qui me semblent peu pertinentes pour le sujet. Certaines questions piégeuses (notamment celles sur les Temps Modernes) ou nécessitant de lire jusqu’au glossaire, même si on connaît tous les termes ou si on a parfaitement compris ceux-ci, peuvent dérouter.

Vous avez trouvé l'article intéressant? Partagez-le!

Vinciane

Conseillère pédagogique et développeuse PHP, passionnée de nouvelles technologies, de l'histoire (particulièrement l'Antiquité et la Second Guerre Mondiale) et des jeux vidéo, j'aime écrire, tester et partager.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − deux =