0

Streetmuseum Londinium: Explorez la ville de Londres antique!

PrintFriendly and PDF

[ A+ ] /[ A- ]

Vous le savez, l’Antiquité, c’est mon domaine premier. Trouver une application comme Streetmuseum Londinium, gratuite,  est donc un véritablement engouement chez moi. Bien qu’elle soit en anglais, elle reste néanmoins plaisante et une démonstration de ce qu’une application peut apporter à une visite de la ville de Londres.

londinium

Streetmuseum Londinium est une déclinaison de l’application Streetmuseum (disponible sous iOS et sous Android), du Museum of London, qui permettait déjà d’arpenter les rues de la ville et d’en apprendre l’histoire. Ici, vous vous concentrez sur les ruines de Londinium, centre assez important de l’île du temps des empereurs romains.

 

Au départ, vous avez une introduction revêtant la forme d’une ligne du temps, indiquant les dates marquantes de la ville antique: de sa fondation à son quasi-abandon, sans oublier son apogée. Bien que cela soit une manière originale de commencer sa visite, elle n’a quasi aucune incidence sur celle-ci.

Ligne du temps

Ligne du temps

C’est ensuite que vous passez sur une carte de Londres, actuelle, avec des punaises de différentes couleurs, une ligne verte et des chiffres. En fait, vous pouvez pointer KEY et vous aurez la légende complète. En gros, voici les significations les plus importantes:

  • Punaise rouge – appareil photo: image du lieu (ou de l’objet ou d’une reconstitution) avec explications
Image

Exemple d’image

  • Punaise rouge – clap de cinéma: vidéo concernant la vie du lieu avec superposition sur l’apparence actuelle d’une scène se passant dans l’Antiquité
Vidéo

Exemple d’une vidéo

  • Punaise mauve: Jeu de fouilles permettant de découvrir un objet découvert à l’endroit même avec explications
Jeu

Jeu

  • Ligne verte: Chemin conseillé par le musée pour visiter les vestiges visibles de la ville antique
Carte actuelle

Carte actuelle

  • Chiffre: vestige visible
Ce numéro indique un vestige visible

Ce numéro indique un vestige visible

Cette manière de visiter Londres (même bien au chaud en Belgique) permet donc de découvrir la vie quotidienne de la cité à cette époque tout en variant les médias. Il est sûr que les explications en anglais perturberont ceux qui ont du mal avec la langue, néanmoins, l’effort de mettre des vidéos courtes donnant l’impression de réalité augmentée est quelque chose qui, pour moi, rend plus accessible l’histoire.

 

Quant au jeu, au vu du nombre important de punaises mauves, je dois avouer que cela devient vite lassant de creuser virtuellement pour trouver un objet – je ne parle pas de l’activité réelle, qui, elle, de mon point de vue, est bien plus captivante que vous ne pouvez le penser. Cela est répétitif et bien que vous pouvez enterrer à nouveau l’objet, cela n’ôte pas le manque de diversité au niveau de l’interactif. Ce qui est bien en revanche, c’est la conservation des objets déterrés (et que vous n’avez pas remis sous terre): vous pouvez accéder à ceux-ci à tout moment.

On ne fait que dégager la terre au-dessus d'un artéfact

On ne fait que dégager la terre au-dessus d’un artéfact

Enfin, ce qui distingue cette application, c’est la possibilité de changer de carte grâce au curseur du milieu: allez sur la gauche, vous n’aurez que la carte actuelle. Au plus vous avancez sur la droite, au plus la carte de la ville antique apparaît! Vous pouvez voir à ce moment-là que tel quartier n’existait pas car c’était la Tamise à cet endroit!

Carte antique

Carte antique de Londres

En fin de compte, cette application est un excellent compagnon de route pour quiconque voudrait visiter Londinium, la cité antique. Elle est certainement plus intéressante à utiliser sur place que depuis votre maison, néanmoins, elle reste agréable à utiliser, variant les médias et interactive. Elle n’est malheureusement disponible que sous iOS (alors que Streetmuseum existe aussi sous Android).

qrode_londinium

Vous avez trouvé l'article intéressant? Partagez-le!

Vinciane

Conseillère pédagogique et développeuse PHP, passionnée de nouvelles technologies, de l'histoire (particulièrement l'Antiquité et la Second Guerre Mondiale) et des jeux vidéo, j'aime écrire, tester et partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + 19 =