0

Hermann Goering de François Kersaudy: à lire absolument

PrintFriendly and PDF

[ A+ ] /[ A- ]

Comme vous le constatez, je tourne au ralenti ces vacances-ci. Je passe le temps, notamment en lisant une biographie d’Hermann Goering, le fameux héros aviateur devenu morphinomane, collectionneur d’art et le second homme du Troisième Reich, après Hitler.

hermann-goering-de-francois-kersaudy

Ce livre, écrit par François Kersaudy, est basé sur tous les témoignages de l’époque, des films de propagandes, des lettres, des documents du Procès de Nuremberg et bien d’autres. Il suit donc la vie, depuis la naissance, du maréchal Goering, de manière très détaillée. Si l’on garde cette image bien négative de Goering, ce livre ne tente pas d’en faire un héros ou martyr, il essaie surtout de proposer un portrait nuancé de l’homme, car avant d’être nazi (et malgré cette appartenance et son antisémitisme, il semblerait que Goering ait aussi aidé des Juifs et Juives soit parce qu’il était reconnaissant envers ceux-ci soit parce qu’il s’agissait d’amis de sa seconde épouse), ce fut aussi un aviateur et un homme qui était doté d’une certaine intelligence.

 

Le drogué que l’on connaît ne l’est devenu que parce qu’il fut gravement blessé lors de la prise pouvoir manquée par Hitler en novembre 1923 et surtout, bien qu’il semble être d’accord avec son chef, en privé, il avait tendance à ne pas être d’accord avec certaines décisions – Goering manoeuvrait aussi pour éviter tant que possible une guerre car il savait que militairement, l’Allemagne n’était pas prête. Mais comme ce dernier était plutôt médailles, uniformes, prestiges, il ne connaissait pas réellement la situation de sa Luftwaffe.

 

C’est donc sous cet angle que François Kersaudy nous brosse le portrait du dauphin d’Hitler, en nous montrant comment cet homme a vécu, sans cacher ses défauts et ses cruautés mais sans cacher non plus ce qu’il a fait en coulisses. Goering en privé est donc bien différent du Goering comme le présente la propagande. Et Kersaudy n’hésite pas non plus à nous montrer que le Troisième Reich était un tel repère de personnes conspirant les uns contre les autres et un tel désordre administratif qu’il ne fallait pas s’étonner des aberrations et erreurs qui allaient le précipiter à sa chute.

 

En définitif, ce livre est peut-être l’une des biographies les plus fournies concernant un personnage de l’Allemagne et démontre qu’après tout, Goering était plus complexe que l’on ne le pense. Je le conseille donc à quiconque est passionné par la Seconde Guerre Mondiale.

 

Voici les détails du livre: Fr. Kersaudy, Hermann Goering, Editions Perrin, Collection Tempus, 2013. ISBN: 2262041806

Vous avez trouvé l'article intéressant? Partagez-le!

Vinciane

Conseillère pédagogique et développeuse PHP, passionnée de nouvelles technologies, de l'histoire (particulièrement l'Antiquité et la Second Guerre Mondiale) et des jeux vidéo, j'aime écrire, tester et partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × cinq =