0

Application #iPad: Infinity Ring – Revenge of the Red Coats

PrintFriendly and PDF

[ A+ ] /[ A- ]

J’ai découvert récemment, grâce à l’excellent Richard Byrne, une série d’applications pour iPad, destinée à un jeune public et basées sur les livres Infinity Ring. Les protagonistes Dak et Sera voyagent dans le temps pour empêcher des brèches historiques voulues par une société secrète. Pour cela, ils sont accompagnés par Riq et collaborent avec Arin, une « Hystorian ». Je ne saurais vous dire si une version française existe, ce que je sais en revanche, c’est qu’un site avec des ressources pédagogiques autour des thèmes abordés dans les livres et jeux existent.

Site de ressources

Site de ressources

Oui, je sais, ces lignes, je les ai jetées pour le premier épisode numérique « The King of Diamonds ». Mais elles résument bien ce qui va être abordé dans cet article: le deuxième volet des aventures de Dak, Sera et Riq dans Washington, au moment de la guerre de 1812. Ils devront sauver Dolley Madison, la première Dame du pays afin d’éviter une brèche monumentale dans l’histoire des USA. Bienvenue dans « The Revenge of the Red Coats »!

revengered

Le principe est le même que l’épisode précédent: vous vous baladez dans une ville à la recherche de Timebox, d’un Hystorian et d’items permettant d’avancer, tout en vous occupant des quêtes annexes comme les photos d’Aryn et des drapeaux américains. Car bien entendu, comme vous pouvez partager votre tableau de chasse sur le net, vous avez des succès à débloquer.

Vue du jeu

Vue du jeu

Pour rappel, le jeu a une vue top down, c’est-à-dire, vue d’en haut. Les seules fois où vous pouvez voir le décor en vue subjective sont soit lors d’un mini jeu (comme la descente de la rivière en radeau) soit lorsque vous prenez des photos que vous pouvez également partager. Pour vous déplacer, une croix directionnelle virtuelle est sur la gauche de votre écran mais vous disposez aussi d’une carte avec des « warp points » qui vous téléportent d’un endroit à l’autre une fois découverts. Chaque interaction est clairement indiquée quand vous vous approchez de quelqu’un ou d’un objet d’intérêt: ceux-ci clignotent en turquoise.

Carte de Washington

Carte de Washington

Comme je l’ai déjà mentionné, il existe des mini-jeux: ouvrir la Timebox, s’infiltrer dans une ville sans se faire voir,  crocheter une serrure, etc.. Mais ce qui est surtout nouveau ici, c’est que Dak, Sera et Riq ont chacun une mission différente une fois entrés en contact avec l’Hystorian de Washington. Le jeu semble donc plus long: Sera s’occupe du transport, Riq de retrouver une jeune espionne Hystorian dont on n’a plus de nouvelles et Dak de convaincre Dolley Madison de quitter Washington avant que les Britanniques ne s’emparent de la ville.

Mrs Dolley Madison en vue photo

Mrs Dolley Madison en vue photo

Mais cette aventure est aussi moins frustrante que la précédente: vous n’avez plus à couper dans du verre ou à lancer un grappin. Vous voyez aussi à la première personne lors de la course à la fin, ce qui est une amélioration… mais qui n’empêche celle-ci d’être tout aussi dure à finir. Car les virages prennent parfois tellement d’amplitude que vous vous retrouvez nez-à-nez avec un obstacle.  Vous avez le même problème avec la descente en radeau du Potomac bien qu’il s’agisse ici plus une question de vos mouvements que d’appuyer sur un bouton. En effet, cette partie du jeu prend en compte la rotation de l’iPad, ce qui permet de varier le gameplay.

Le retour de la course...

Le retour de la course…

Bien entendu, il n’y a aucune amélioration graphique ou sonore mais il est néanmoins agréable de se promener dans une ville moins « carrée » dans ses rues ou d’entendre Dak énumérer ses faits comme une certaine légiste peut le faire dans la série Rizzoli & Isles. Certaines références au premier opus sont également présentes, tout comme celles à l’univers d’Infinity Ring en général.

En conclusion, ce deuxième opus me ravit plus que le premier: non seulement il est plus facile mais il dure un peu plus longtemps et possède un gameplay varié. Le niveau du contenu éducationnel est également un peu plus élevé mais il reste néanmoins que le jeu constitue seulement un point de départ et non une application pédagogique en soi. Si vous comprenez l’anglais, n’hésitez pas à télécharger « Revenge of the Red Coats »!

qrcode_revenge

Vous avez trouvé l'article intéressant? Partagez-le!

Vinciane

Conseillère pédagogique et développeuse PHP, passionnée de nouvelles technologies, de l'histoire (particulièrement l'Antiquité et la Second Guerre Mondiale) et des jeux vidéo, j'aime écrire, tester et partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + dix-neuf =