1

Application #iPad: Infinity Ring – The King of Diamonds

PrintFriendly and PDF

[ A+ ] /[ A- ]

J’ai découvert récemment, grâce à l’excellent Richard Byrne, une série d’applications pour iPad, destinée à un jeune public et basées sur les livres Infinity Ring. Les protagonistes Dak et Sera voyagent dans le temps pour empêcher des brèches historiques voulues par une société secrète. Pour cela, ils sont accompagnés par Riq et collaborent avec Arin, une « Hystorian ». Je ne saurais vous dire si une version française existe, ce que je sais en revanche, c’est qu’un site avec des ressources pédagogiques autour des thèmes abordés dans les livres et jeux existent.

infinity1

Infinity Ring est une manière de voir l’histoire, qu’elle soit européenne, américaine, asiatique, etc.. Bien entendu, ce sont des époques particulières qui sont visées. Mais le but ici est d’apprendre en s’amusant. Infinity Ring: The King of Diamonds est donc la première application sortie sur iPadpas de version Android malheureusement – amenant Dak, Sera et Riq en plein milieu de la Révolution française. Il est par contre possible de jouer sur PC depuis le site web.

Site web

Site web

Qu’il y a-t-il de particulier dans cette application? Vous pouvez partager votre expérience en créant un compte: ainsi, vos photos, succès et autres seront conservées sur le net. Mais il s’agit ici d’un jeu, vous avez donc des quêtes à réaliser: la principale bien entendu mais aussi des secondaires, comme photographier une série d’objets pour Arin (une statue Viking en face de Notre-Dame par exemple), arracher les affiches concernant les parents de Dak, apparemment voyageurs du temps aussi, etc.. Bien que cela n’apporte strictement rien de plus, cela débloque des succès, en d’autres termes, votre tableau de chasse.

Statue Viking

Voilà donc la fameuse statue de Viking devant Notre-Dame

Quand je parle de photos,il s’agit en fait de faire une capture d’écran du jeu… ou du moins de ce que voit votre personnage. Car le jeu en lui-même est en top down (vue d’en haut). Vous avez la possibilité de jouer l’un des trois protagonistes, en sachant que cela n’a aucune incidence sur le jeu. Vous dirigez votre personnage grâce à la manette dans le coin inférieur gauche de votre écran. Quand vous pouvez faire une action, celle-ci s’affichera. Les objets ou personnes d’intérêt clignotent en turquoise.

Vue du jeu

Vue du jeu

De plus, si vous vous perdez, vous pouvez vous rendre sur la carte et choisir de vous téléporter sur un « warp point » que vous aurez préalablement découvert.

Carte avec les warp points

Carte avec les warp points

Infinity Ring propose aussi des mini-jeux: cela peut aller du puzzle à conduire une charrette (j’ai eu difficile à m’adapter), en passant par des séquences d’infiltration.  Des checkpoints existent pour éviter de recommencer depuis le début.

Infiltration

Infiltration

Infinity Ring, si il est graphiquement moyen, est simple à prendre en main quand il s’agit de se promener dans Paris. Mais lorsque vous devez vous infiltrer, cela devient plus difficile à manipuler et surtout, lorsque vous devez conduire la charrette ou couper la vitre (trop vite = échec). Mais on sent bien que cette application est destinée à un public de jeunes.

Charrette

Charrette

Si niveau contenu éducationnel, il n’y a pratiquement rien, ce qui rend le jeu intéressant, c’est qu’il s’inscrit dans une série de livres et dans un site de ressources pédagogiques. Il permet surtout d’établir un point de départ vers d’autres activités concernant le thème, par exemple, est-ce qu’une femme comme Theroigne pouvait agir de la sorte?

Site de ressources

Site de ressources

En définitive, Infinity Ring est un bon produit en soi mais il n’en reste pas moins qu’il est entièrement en anglais, se révéler agaçant quant à certains mini-jeux et n’ayant aucun intérêt éducationnel en lui-même, ne prenant que cet aspect qu’associé aux livres et au site de ressources.

qrcode_infinity1

Vous avez trouvé l'article intéressant? Partagez-le!

Vinciane

Conseillère pédagogique et développeuse PHP, passionnée de nouvelles technologies, de l'histoire (particulièrement l'Antiquité et la Second Guerre Mondiale) et des jeux vidéo, j'aime écrire, tester et partager.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 1 =